La petite histoire d’Evinrude

Saviez-vous que le moteur premier hors-bord viable a été conçu par un jeune norvégien immigrant aux États-Unis, Ole Evinrude? Même aujourd’hui, les hors-bords sont semblables à son design original de 1907.
Photo of Ole Evinrude that appears on the cover of "Ole Evinrude and His Outboard Motor"

Jeune enfant, sa famille a émigré de Norvège dans le Wisconsin, afin de fuir la grande pauvreté qui sévissait en Norvège. La nouvelle famille s’est mise au travail dans leur nouvelle patrie. Les temps étaient durs. Une forte éthique de travail, couplé au génie mécanique de l’inventeur ont permis la mise sur pied d’une société qui existe encore à ce jour.

En Norvège, à 5 ans, alors qu’il était en promenade sur un bateau, Ole était fasciné par la salle des machines du navire. Comme plusieurs garçons, il s’amusait à sculpter des modèles complexes de navires en bois.

La vie sur la ferme familiale à Cambridge était très difficile. Son père qui en avait plein les bras, lui disait que la construction de modèles réduits de navires constituait une véritable perte de temps, jusqu’au jour où à 16 ans, Ole construit un navire afin de faire la navette sur le lac de Ripley. Ole demandait  25 cents à chaque passage. Un entrepreneur était né.

Quand son père avait réalisé qu’en bricolant de la sorte on pouvait gagner de l’argent, il appuie Ole qui voulait devenir ingénieur en mécanique. Incapable de défrayer ses études, Ole devient apprenti machiniste pour plusieurs entreprises (machines agricoles au Wisconsin, les aciéries de Pittsburgh, une entreprise de machines-outils à Chicago). Autodidacte, il étudie le génie mécanique.

En 1900, à l’âge 23 ans, Ole retourne à la ferme familiale et ouvre son propre atelier mécanique. Le travail ne manque pas. Il s’intéresse au moteur à combustion interne. Il commence à faire «voitures sans chevaux» et  lance deux entreprises  qui deviennent vite florissantes: Clemiak et Evinrude. Plus tard il démarre la Motor Car Power Equipment Company.

Ole tombe en amour avec sa future, femme Bess Cary qui vivait à proximité d’un hangar qu’il avait louée pour son atelier.

En 1906, Ole et Bess font un pique-nique, une journée chaude d’été. Bess fabrique de la crème glacée pendant qu’Ole rame sur le lac afin de revenir à la maison le plus rapidement possible avant que la glace fonde. Au cours de la traversée, Ole a l’idée d’utiliser un moteur hors-bord à combustion interne pour propulser les petits bateaux. Le gouvernement passé une commande pour  50 moteurs portatifs pour ses véhicules. Ole imagine alors un moteur hors bord afin de remplacer la rame.

Il passe l’année suivante à travailler son invention, dont sa de base repose sur le même principe qu’aujourd’hui: un vilebrequin vertical, des engrenages horizontaux et un ensemble de pignons coniques.

Au même moment d’autres inventeurs avaient imaginés un moteur hors-bord portable – mais ils n’étaient pas aussi bien fait ou fiables que l’invention l’Ole.

Ole lance sa stratégie publicitaire afin de vendre ses moteurs hors-bords de 1,5 CV, 62 lb de fer pour le prix de 62 $ chacun. Il avait besoin d’argent frais afin d’augmenter la production et de la publicité. Il forme en 1911 un partenariat stratégique avec Chris Meyer, un fabricant de remorqueurs. En 1913, 10 000 moteurs sont vendus.

Trois ans après son association avec CJ Meyer, Evinrude Société compte 300 employés et une nouvelle usine.

Malheureusement, Bess qui a toujours insufflé en lui l’énergie dont il avait besoin pour se dépasser, tombe malade. C’est elle qui assumait au début de l’entreprise, la gestion, alors de Ole s’occupait de la production.
Afin de prendre soin de sa douce, Ole vend ses parts de à CJ Meyer en 1914. Pendant 5 ans Ole continue à parfaire les moteurs dans son atelier.

Ole propose en 1919, à son ancien associé, un moteur hors-bord en aluminium, plus léger mais aussi beaucoup plus puissant. Ce dernier refuse.

 
Ole décide de lancer avec sa femme, la compagnie Evinrude. Malgré la vive concurrence, les moteurs produits par Evinrude s’avèrent les moins couteux, les plus durables et les plus légers sur le marché. 

Durant la Grande Dépression, CJ Meyer fait faillite, mais Ole réussi à rester à flot, de peine et de misère, grâce à sa persévérance et son esprit d’ingéniosité. Il s’est joint à d’autres sociétés pour former une nouvelle société dont les actifs combinés entre eux ont permis de survivre là où d’autres ont échoué.

Bess décède en 1933 et un an plus tard, le cœur brisé, Ole meurt à son tour.

Publicités

A propos jeanlepage

Œuvrant dans les domaines du développement économique et de l’entreprenariat depuis plus de 25 ans, Jean Lepage a contribué à soutenir un bon nombre d’entrepreneurs dans la création et l’expansion de leur entreprise. Il a aussi lancé à son propre compte plusieurs entreprises. Aujourd’hui, il dirige une équipe composée d’une quinzaine de professionnels en développement économique au sein de Développement économique – CLD Gatineau. Il siège aussi sur plusieurs conseils d’administration et tables de concertation de divers organismes. A titre d’auteur et chroniqueur, il s’intéresse à la créativité et à l’innovation. Auteur du livre " Innover pour prospérer ", il a aussi publié une quarantaine d’articles dans le journal Réseaux.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La petite histoire d’Evinrude

  1. jeanlepage dit :

    Propriétaire d’Evinrude, Bombardier lançait en 2008, lors du salon nautique international de Miami, les festivités entourant le 100 ième aniversaire du célèbre moteur. Bombardier entent donner à Evinrude un autre siècle d’innovations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s