10 conseils pour rater vos présentations… et un pour les réussir

Temps maximum
Au moment de prendre la parole, rappelez-vous que votre auditoire a une capacité d’attention de 2 heures maximum, et même moins si votre intervention suit un déjeuner ou précède un départ en d’un weekend. Comme de plus l’attention évolue par cycle de 20 minutes, vous devrez, pour une présentation de 2 heures, relancer 5 fois l’attention de votre auditoire. Pas facile.

Un mauvais film
Vous l’avez déjà compris, les 4 premières causes de présentations ratées sont liées à leur rythme. Les interventions interminables, ennuyeuses, indigestes ou creuses sont vécues comme des films lents et sans suspense. Prenez donc le temps d’écrire le scénario de votre présentation en prévoyant des rebondissements mais aussi une trame cohérente jusqu’à sa conclusion.

Défauts techniques
Les 3 erreurs suivantes sont liées à des défauts techniques. Vous avez déjà sans doute vécu ces présentations brouillonnes, illisibles, touffues où l’on vous assomme à coup de feuilles excel, de longs textes ou d’annexes diverses. Pour une bonne présentation, veillez à rester clairs et simples en toute circonstances en ne projetant que le corps de votre discours.

Orateur absent
C’est l’orateur lui-même qui sera responsable des 3 erreurs suivantes en proposant à son auditoire un monologue ou une présentation obscure. Le premier défaut empêche de créer l’indispensable relation avec l’auditoire, le second lui sert une vision trop conceptuelle des choses et le dernier ne va pas aux faits, mais se perd dans des hypothèses. Il est bon de se rappeler qu’une présentation vise généralement à rassembler des personnes autour d’un objectif commun.

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours
Si votre sujet est vaste, le domaine technique ou l’auditoire exigeant, pensez à animer votre présentation de cartoons sur mesure. Qu’ils soient déjà intégrés dans votre présentation ou réalisés ou en « live « , ces dessins sur mesure donneront tout son rythme à votre présentation. Ils amélioreront sa compréhension et réanimeront l’attention de votre auditoire à fréquence régulière, toutes les 20 minutes par exemple. Cette touche d’humour créera également une plus grande proximité avec votre auditoire. Par la suite, vous pourrez encore vous servir de ces cartoons pour créer le « liant » à votre projet. Bref, un investissement qui donnera un sens nouveau, à vos prochaines présentations.

Enfin, dans son livre Les secrets de présentation de Steve Jobs, l’auteur présente ces quatre éléments:

  1. La règle de trois. Elle vous invite à ne pas mettre dans vos présentations plus de trois idées maitresses, plus de trois arguments. Elle vous fera gagner du temps puisque vous ne devrez pas tenir compte d’autres arguments, que du reste votre public ne retiendra pas. 
  2. La règle des 10 minutes. Elle vous invite à changer de mode de communication toutes les dix minutes. Après dix minutes de conférences, vous passerez donc à dix minutes de démonstration, puis à 10 minutes de questions/réponses. Cette stratégie vous permettra de conserver l’attention de votre public au top, tout en vous donnant l’opportunité de répéter vos trois idées maîtresses.
  3. La répétition, la répétition et la répétition. Il convient de marteler les trois arguments, pour en augmenter le souvenir, mais il convient aussi surtout de scénariser et de répéter sa présentation. Cela vous mettra plus à l’aise, vous libérera et dynamisera votre exposé.
  4. Le moteur principal des bonnes présentations est le plaisir.

adapté de Luc de Brabandere, Vice-président du Boston Consulting Groupe et de Brainsfeed

Publicités

A propos jeanlepage

Œuvrant dans les domaines du développement économique et de l’entreprenariat depuis plus de 25 ans, Jean Lepage a contribué à soutenir un bon nombre d’entrepreneurs dans la création et l’expansion de leur entreprise. Il a aussi lancé à son propre compte plusieurs entreprises. Aujourd’hui, il dirige une équipe composée d’une quinzaine de professionnels en développement économique au sein de Développement économique – CLD Gatineau. Il siège aussi sur plusieurs conseils d’administration et tables de concertation de divers organismes. A titre d’auteur et chroniqueur, il s’intéresse à la créativité et à l’innovation. Auteur du livre " Innover pour prospérer ", il a aussi publié une quarantaine d’articles dans le journal Réseaux.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s