Nous travaillons tous pour les Chinois

Après un investissement de plus d’un million de dollars et trois années en recherche et développement, les acheteurs de 7Up au Canada pourront boire dans une bouteille baptisée EcoGreen, fait à 100% de matière recyclée.

Gatorade, Tropicana, Aquafina, boissons énergisantes et autres thés glacés risquent dans un proche avenir d’emboîter le pas.

Pour l’instant, PepsiCo ne peut pas étendre son projet à ses autres liqueurs. L’entreprise éprouve en effet des difficultés à s’approvisionner ici au Québec, en plastique recyclé. Pourquoi? Parce qu’en sortant de nos centres de tri, nos bouteilles recyclées et autres matières, se retrouvent entre les mains de grands joueurs internationaux, notamment la Chine. C’est par pleins bateaux, dont notre précieuse matière recyclée fait le voyage du Canada vers la Chine, générant ainsi des tonnes de gaz à effet de serre, pour nous revenir, 20 000 km plus loin, en produits finis. Et un petit geste que l’on croyait écolo au départ se transforme ainsi en véritable gaspillage d’énergie.

Attendez une petite minute! J’achète une bouteille d’eau avec mon argent résultant de mon travail. J’investis de mon temps pour la trier, je paye pour l’entreposer dans ma maison. Je paye aussi par mes taxes et mes impôts pour la faire ramasser, la trier et l’expédier aux Chinois. Qui en retour, vont la manufacturer, créer des emplois et de la richesse là bas, sans se soucier des normes environnementales et de la santé des travailleurs, pour ensuite que je rachète le produit fini? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Cela signifie que je suis devenu en quelque sorte de la main-d’œuvre à bon marché pour les Chinois. Lorsque j’étais enfant, nous achetions les petits Chinois. Aujourd’hui, les choses ont changé.  Je paie maintenant pour travailler pour eux.

Au point où l’on est rendu, aussi bien leur donner notre eau. Comme ils ont déjà les bouteilles, ils pourront nous la retourner embouteillée.

Une société qui désire se développer de façon durable doit valoriser sa matière sur place, en développant sa valeur ajoutée, en faisant preuve d’innovation, en utilisant sa créativité, en faisant travailler sa population. Et non se débarrasser de la matière comme un vulgaire déchet. Un petit geste que l’on croit bon pour l’environnement peut donc avoir des effets inverses.

Ceci me fait penser aux tonnes de vêtements usager que l’Europe et l’Amérique expédient chaque année en Afrique. Un bon geste qui risque de tuer la fragile industrie du vêtement.

Ici, nous avons juste à penser à Papier Cascade, une grande entreprise construite sur du papier recycler. Les déchets de l’un font la richesse d’un autre. Notre matière recyclée et notre esprit d’innovation peuvent générer de nouvelles richesses collectives, pourvu que toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur travaillent de façon cohérente.

Publicités

A propos jeanlepage

Œuvrant dans les domaines du développement économique et de l’entreprenariat depuis plus de 25 ans, Jean Lepage a contribué à soutenir un bon nombre d’entrepreneurs dans la création et l’expansion de leur entreprise. Il a aussi lancé à son propre compte plusieurs entreprises. Aujourd’hui, il dirige une équipe composée d’une quinzaine de professionnels en développement économique au sein de Développement économique – CLD Gatineau. Il siège aussi sur plusieurs conseils d’administration et tables de concertation de divers organismes. A titre d’auteur et chroniqueur, il s’intéresse à la créativité et à l’innovation. Auteur du livre " Innover pour prospérer ", il a aussi publié une quarantaine d’articles dans le journal Réseaux.
Cet article a été publié dans Créativité, Développement local, Entreprendre et réussir, Innovation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s