L’ABC de l’entrepreneuriat- quelques définitions clés

Par Jean Lepage

L’entrepreneuriat est examiné sous toutes les coutures par les chercheurs. Les définitions clés reliées au domaine de l’entrepreneuriat sont variées et souvent évasives. Voici quelques définitions clés :

L’entrepreneuriat : c’est un processus qui consiste à créer quelque chose de différent et possédant une valeur en lui consacrant le temps et le travail nécessaires, en assument les risques financiers, psychologiques et sociaux correspondants et en recevoir les fruits sous forme de satisfaction pécuniaire et personnelle (Hisrich et al., 2005).

Le processus entrepreneurial : le processus de création d’une organisation comporte quatre étapes : (1) l’étape de l’intention, (2) de l’identification, (3) de l’exploration et (4) de l’exploitation de l’opportunité.

L’opportunité d’affaires : est définie comme étant « la situation dans laquelle de nouveaux produits, services, matériaux ou l’organisation de méthodes peuvent être introduits et vendus à un prix plus élevé que leur coût de production » (Shane et Venkataraman, 2000).

Le processus d’apprentissage par l’action : la façon distinctive avec laquelle les entrepreneurs acquièrent des compétences entrepreneuriales (Minniti et Bygrave (2001)). Il implique l’expérimentation, ce qui permet d’augmenter la confiance de l’entrepreneur en certaines actions et d’améliorer ainsi le contenu de son stock de connaissances.

La compétence entrepreneuriale : comportement intentionnel informé d’un individu ou d’une équipe, s’appuyant sur un éventail donné de ressources et sur une volonté explicite de les utiliser, et qui a pour résultat final le succès d’une initiative entrepreneuriale.

Le capital entrepreneurial : toutes les connaissances et les habiletés acquises par l’entrepreneur provenant de son éducation et de son expérience. Ce qui inclut ses connaissances préalables et fonctionnelles, ses réseaux, son style de gestion, sa réputation, sa capacité de persuasion.

L’innovation: c’est l’introduction d’une nouveauté commercialisable sur un marché. Par extension l’innovation désigne le résultat de cette action, la chose nouvelle. L’innovation se distingue de l’invention ou de la découverte en ce sens qu’elle suppose un processus de mise en pratique aboutissant à une utilisation effective.

Le modèle d’affaires : se définit comme l’ensemble des mécanismes permettant à une entreprise de créer de la valeur ( à travers la proposition de valeur faite à ses clients et son architecture de valeur ) et de capter cette valeur pour la transformer en profits ( équation de profit ).

La valeur : jugement porté sur le produit par l’utilisateur sur la base de ses attentes ou de ses motivations. Plus spécialement, grandeur qui croît lorsque la satisfaction de l’utilisateur augmente ou que la dépense afférente au produit diminue.

L’effectuation: est la logique d’action des entrepreneurs experts. C’est-à-dire la façon dont réfléchissent ces hommes et ces femmes qui ont créé deux ou plusieurs entreprises et qui ont connu le succès ou non. L’effectuation a trait donc aux principes d’action, au raisonnement mis en oeuvre par ces entrepreneurs expérimentés pour créer et développer leur entreprise.

Le Lean Startup : est un mouvement. Ce n’est ni une méthode ni un framework de développement. Il s’agit d’un état d’esprit à avoir lorsqu’on veut créer une entreprise innovante, ou lorsqu’on veut remettre de l’innovation dans une entreprise existante. Il désigne la stratégie adoptée par une start-up souhaitant vérifier le plus rapidement possible si son concept est une bonne idée, et plus concrètement si les différentes hypothèses sur lesquelles elle fait reposer l’exécution de cette idée, notamment le modèle économique, résistent à l’épreuve des faits.

La startup : est une organisation de personnes créant un projet et évoluant dans un contexte incertain. Pour d’autres c’est une organisation temporaire à la recherche d’un modèle d’affaires industrialisable, rentable et permettant la croissance

Publicités

A propos jeanlepage

Œuvrant dans les domaines du développement économique et de l’entreprenariat depuis plus de 25 ans, Jean Lepage a contribué à soutenir un bon nombre d’entrepreneurs dans la création et l’expansion de leur entreprise. Il a aussi lancé à son propre compte plusieurs entreprises. Aujourd’hui, il dirige une équipe composée d’une quinzaine de professionnels en développement économique au sein de Développement économique – CLD Gatineau. Il siège aussi sur plusieurs conseils d’administration et tables de concertation de divers organismes. A titre d’auteur et chroniqueur, il s’intéresse à la créativité et à l’innovation. Auteur du livre " Innover pour prospérer ", il a aussi publié une quarantaine d’articles dans le journal Réseaux.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’ABC de l’entrepreneuriat- quelques définitions clés

  1. Paul Turpin dit :

    Salut Jean! Merci pour le lexique. C’est très utile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s